L'histoire

HMS Fléau (1910)


HMS Fléau (1910)

HMS Fléau (1910) était un destroyer de classe Beagle qui passa la majeure partie de la Première Guerre mondiale en Méditerranée, où il participa au Gallipoli. Il retourna brièvement dans ses eaux territoriales au cours de l'hiver 1914-15 pour escorter les navires de troupes en France, et définitivement à la fin de 1917 pour effectuer des patrouilles anti-sous-marines et des missions d'escorte de convois.

Après leur entrée en service, les destroyers de la classe Beagle ont rejoint la première flottille de destroyers et ont fait partie de cette unité jusqu'à l'automne 1911. À l'époque, la Marine prévoyait de former une nouvelle septième flottille de destroyers, et il a peut-être été question de la remplir. avec les Beagle. La septième flottille a été formée en novembre 1911, il est donc possible que les Beagles en aient brièvement fait partie, avant de passer à la troisième flottille au début de 1912.

En 1912-1913, tous les seize d'entre eux faisaient partie de la 3e flottille de destroyers, faisant partie de la première flotte.

En 1913, toute la classe s'est déplacée vers la Méditerranée, où ils ont formé la cinquième flottille de destroyers.

En juillet 1914, il était l'un des seize destroyers de la cinquième flottille de destroyers, qui faisait alors partie de la flotte méditerranéenne. À ce stade, la flottille contenait les seize destroyers de classe Beagle ou G.

Service de guerre

Le 27 juillet 1914, il faisait partie de la première division de la cinquième flottille de destroyers (Carcajou, Renard, Scorpion et Fléau), qui était à Alexandrie. Lorsque le télégramme d'avertissement arriva fin juillet, la flotte se concentra à Malte.

Le 9 août, neuf des Beagles – Scorpion, Wolverine, Basilic, Raton laveur, Renard, Beagle, Fléau, Moustique et Chien courant étaient à Zante, au large de la côte nord-ouest de la Grèce, en partie à cause d'un message erroné selon lequel la Grande-Bretagne était en guerre avec l'Autriche et en partie pour tenter d'intercepter les croiseurs allemands Goeben et Breslau. Ils ont pris du charbon et ont continué à opérer autour de l'entrée de l'Adriatique, mais à ce stade, les Allemands s'étaient déjà éloignés vers l'est et sont bientôt entrés dans les Dardanelles.

En octobre, il était basé au large des Dardanelles, mais l'Amirauté décida alors de déplacer deux destroyers à Aqaba, à l'extrémité nord du golfe d'Aqaba, pour fournir une liaison sans fil entre le port et Suez. Cela faisait partie d'un effort plus large visant à empêcher les Turcs de poser des mines dans la mer Rouge pour bloquer le mouvement des convois de troupes britanniques. Les sauvage et Fléau ont été choisi. Ils sont arrivés à Port-Saïd le 29 octobre et sont immédiatement partis pour Aqaba. A leur arrivée, ils trouvèrent une garnison d'une soixantaine d'hommes dans un fort, et durent attendre que le croiseur HMS Minerve sont arrivés le 2 novembre avant de pouvoir agir. Les Minerve mena alors un bombardement du fort, causant de nombreux dégâts.

Service à domicile 1914-1915

En novembre 1914, il fut décidé de ramener les Beagles dans leurs eaux territoriales pour aider à escorter les transports de troupes à travers la Manche.

En novembre, il avait été décidé de remplacer les destroyers de classe Beagle par sept destroyers de classe River de la station chinoise, afin que les Beagles puissent retourner dans leurs eaux territoriales. La première étape consistait à déplacer les six destroyers de classe Beagle dans les eaux égyptiennes vers les Dardanelles, pour permettre à huit destroyers des Dardanelles de rentrer chez eux. Les Raton laveur, Basilic, Sauvage et Fléau a quitté Port-Saïd le 19 novembre, suivi du Chien courant et Moustique le 21 novembre, tous en direction de Tenedos, la base de ravitaillement britannique juste au sud des Dardanelles.

Les Fléau était probablement de retour dans ses eaux territoriales à la mi-décembre 1914. En février 1915, huit des destroyers de la classe Beagle étaient basés à Portsmouth (Beagle, Bulldog, Foxhound, Harpie, Pincher, Crotale, Sauvage et Fléau) et ont été très occupés à escorter des navires de transport de troupes vers la France

En mars, il a été décidé de remplacer les Beagles par un nombre similaire de destroyers de classe River. Le 26 mars, les destroyers de la classe Beagle reçurent l'ordre de se déplacer vers les Dardanelles dès qu'ils eurent été remplacés, et le changement fut effectué à la fin du mois.

Gallipoli

Les Fléau a participé à la campagne de Gallipoli.

Le 25 avril 1915, le Beagle, Bouledogue, Foxhound et Fléau faisaient partie du deuxième escadron, qui a soutenu les débarquements à Anzac Cove au début de la campagne de Gallipoli. Le matelot de 2e classe G. Graham aurait été légèrement blessé le 26 avril.

En juin 1915, il était l'un des vingt et un destroyers de la Méditerranée orientale, qui contenait désormais les seize destroyers de classe G et cinq bateaux de classe River.

Le 7 août 1915, il a été touché par un obus turc alors qu'il opérait au large des plages de Suvla (en tentant de sauver des briquets qui s'étaient échoués plus tôt dans l'opération), et un membre d'équipage a été tué. L'obus a touché sa salle des machines et il a dû se retirer pour être réparé.

Le pire est venu le 19 novembre 1915 lorsque six de son équipage (tous chauffeurs ou chauffeurs principaux) ont été tués dans l'explosion d'une chaudière.

Les Fléau a reçu un honneur de bataille, pour les Dardanelles 1915

Méditerranée 1916-1917

En janvier 1916, il subissait un carénage à Malte et était entre les mains d'une équipe de soins et d'entretien.

En octobre 1916, il ne faisait pas partie de la cinquième flottille de destroyers.

Le 12 novembre 1916, le paquebot converti britannique (un navire jumeau du Titanesque) a heurté une mine dans le canal de Zea, à 4 milles à l'ouest de Port St. Nikolo sur l'île grecque de Kéa. Au moment où elle était escortée par le Chien courant et le Fléau, et le croiseur marchand armé HMS Héroïque. À eux deux, ils ont réussi à sauver la totalité des 1 065 personnes à bord, à l'exception de 30.

En janvier 1917, il était l'un des vingt-neuf destroyers de la Méditerranée orientale, avec l'ensemble de la classe G.

En juin 1917, il était l'un des vingt-neuf destroyers en Méditerranée, avec l'ensemble de la classe G

Accueil Eaux 1917-1918

À la fin de 1917, il y eut un changement dans l'utilisation de la classe G, et beaucoup d'entre eux furent rappelés chez eux pour rejoindre la deuxième flottille de destroyers, basée à Buncerana à l'ouest de Londonderry. Les Fléau était l'un des six qui avaient rejoint cette flottille en octobre 1917. Il faisait partie de la deuxième flottille de destroyers jusqu'en mars 1918, où son nouveau rôle était un mélange de patrouilles anti-sous-marines et de missions d'escorte de convois.

À un moment donné entre mars et juin 1918, tous les destroyers de classe G qui se trouvaient en Irlande ont été déplacés pour rejoindre la grande flottille de quatrième destroyers à Devonport, qui contenait environ un cinquième destroyer de différents types. Cependant, le Fléau a été enregistré comme étant payé dans les listes de la marine de juin et d'août.

Les Pince a été perdu le 24 juillet 1918, laissant neuf à Devonport en août.

En novembre 1918, il était l'un des quarante destroyers des forces de patrouille et d'escorte basés à Devonport. À ce stade, certains des navires de la classe G étaient retournés en Irlande, laissant sept à Devonport (Bulldog, Sauterelle, Harpie, Moustique, Sauvage, Scorpion et Fléau).

A la fin de la guerre, le Beagle et Fléau étaient tous deux équipés de quatre lanceurs de grenades sous-marines et de cinquante charges, tandis que la plupart des autres membres survivants de la classe avaient deux lanceurs. Le canon arrière et les tubes lance-torpilles ont été retirés pour faire de la place.

En novembre 1919, il était dans la Réserve à Portsmouth, aux mains d'une équipe de soins et d'entretien. g

Résumé de carrière
Première flottille de destroyers : 1910-1011
Troisième flottille de destroyers, première flotte : mai 1912-octobre 1913
Cinquième flottille de destroyers, Méditerranée : novembre 1913-novembre 1914
Flottille d'escorte de Portsmouth : décembre 1914-mars 1915
Cinquième flottille de destroyers, Méditerranée : mars 1915-juin 1917-
Deuxième flottille de destroyers, Buncrana, Irlande : octobre 1917-mars 1918-
Quatrième flottille de destroyers, Devonport : -juin-novembre 1918-qqwq

Déplacement (standard)

945t (moyenne)

Déplacement (chargé)

1 100 t

Vitesse de pointe

27 nœuds

Moteur

Turbines Parsons à 3 arbres
5 chaudières Yarrow (la plupart des navires)

Varier

Longueur

263 pieds 11,25 pouces pp

Largeur

26 pieds 10 pouces

Armement

Un canon QF Mk VIII de 4 pouces/45 cal
Trois canons de 12 livres/12cwt
Deux tubes lance-torpilles de 21 pouces avec quatre torpilles

Complément d'équipage

96

Posé

9 mars 1909

Lancé

11 février 1910

Complété

août 1910

Vendu

Mai 1921

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale

List of site sources >>>


Voir la vidéo: Ships:. Achiles launched 1910 (Janvier 2022).