L'histoire

Fusil cadet L98A1


Fusil cadet L98A1

Le fusil cadet L98A1 fait partie de la famille des armes légères SA 80


Les fusils cadets Enfield 5,56 mm à usage général (GP) - L98A1 et L98A2

Les autres photographies sont avec l'aimable autorisation du M.O.D. U.K. Defence Academy, prise à leur Small ArmsCollection à Shrivenham.
Ces images sont également protégées conjointement par le M.O.D. et www.rifleman.org.uk.

Le fusil L98A1 est une version modifiée de plein calibre (0,223" ou 5,56 mm), sans chargement automatique, du fusil de service "Arme individuelle" L85A1 - SA80 pour les cadets et l'entraînement. L'action ne peut être cyclée manuellement qu'à l'aide du levier d'armement. Chaque cartouche est chargée à partir du chargeur de cette manière et il n'y a pas d'option pour le tir sélectif semi-automatique ou entièrement automatique comme c'est le cas sur le L85A1. De plus, le fusil peut lui-même être équipé d'une unité de conversion de petit calibre .22RF (à percussion annulaire) pour permettre une utilisation équivalente à alimentation par chargeur, mais à action unique, sur des champs de tir intérieurs ou de petit calibre. Ce bras d'entraînement est régulièrement utilisé par l'armée britannique depuis la fin des années 1980, bien qu'un modèle de remplacement ait commencé à sortir à partir de 2009 (qui est couvert plus bas sur cette page), dont l'intention était de fournir à la force des cadets un semi- version automatique du L98A1, ce fusil excluait encore toute option pour un véritable tir sélectif et entièrement automatique.

Au début des années 1980, bien avant la sortie du premier L98A1, voire du nouveau fusil de service L85A1, la Royal Small Arms Factory travaillait sur la conception d'un fusil destiné à remplacer le fusil à chargement automatique (FN-SLR) conçu par la Fabrique Nationale. ou L1A1.

Les règles d'approvisionnement signifiaient qu'un certain nombre de fusils différents devaient être sélectionnés pour les essais, et la décision finale sur le nouveau fusil de service ne serait prise qu'une fois ces essais terminés. L'aptitude au service dépendait d'une pléthore d'aspects à la fois de performance et de coût.

Il y avait six fusils de différents fabricants choisis pour les essais, il s'agissait d'armes prototypes de 5,56 mm "Cadet" de, respectivement, la Birmingham Small Arms Company Parker-Hale Ltd. Heckler & Cock Inter-armes un fusil Ruger Mini 14 soumis via les agents britanniques, Holland & Holland et enfin la soumission de la Royal Small Arms Factory.

Ci-dessous, un frère des fusils d'essai des cadets, actuellement conservés dans la collection Shrivenham Defence Acadamy.

Ce fusil porte le numéro de série "CW 003" sur la partie supérieure du côté droit du corps, et en dessous,

sur le rail inférieur du corps, au-dessus du magazine, est gravé "FUSIL 5,56 MM EWS CADET CW003".

Un fusil identique, numéro de série CW 004, a été utilisé dans les essais pour l'évaluation de la « facilité d'entretien »,

et numéro de série CW 002 a été utilisé pour le "Rapport d'évaluation de la maintenance".

On remarquera que le logement du chargeur sur ce prototype d'arme d'entraînement est une section fabriquée séparée soudée au corps du fusil.

Cela devrait être comparé avec le dernier fusil Pattern plus bas sur cette page, qui est configuré comme les fusils d'émission finale,

avec un magasin intégré bien riveté dans le corps et en saillie en dessous, dans lequel le magasin est monté.

Ci-dessous, une élévation latérale du fusil « Pattern Room » avec le bloc de culasse en position avant (fermée).

Cet exemple est le bras original du modèle du gouvernement. À partir de 1998, tous les fusils en service ont été équipés de poignées d'armement modifiées.

Tandis que, ci-dessous, il est montré avec le levier d'armement basculant tiré vers l'arrière, l'orifice d'éjection ouvert et le bloc de culasse vers l'arrière.

En standard, la carabine Cadet GP (General Purpose) est équipée de viseurs en fer,

mais il peut également être équipé du viseur optique SUSAT 4 puissances (Sight Unit, Small Arms, Trilux)

plus généralement vu sur le bras de service complet - le L85A1 - SA80, pour lequel le L98A1 était la version d'entraînement.

Et en dessous, le côté gauche du fusil.

Ensuite, le verrou du fusil peut être vu dans le boulon à travers le port d'éjection, avec le couvercle du port à ressort rabattu.

Les multiples ergots de positionnement avant de la culasse sont clairement évidents, ainsi que l'ouverture du percuteur.

On voit ici l'entrée de la chambre, avec les évidements pour les ergots de positionnement du verrou.

Étant l'un des prototypes de fusils transmis à l'origine à la salle des modèles, il porte le numéro de série du fusil numéro 4, c'est-à-dire "UE86-A000004".

Un facteur majeur dans la sélection éventuelle du fusil RSAF, en tant que vainqueur des essais, a été le point observé, dans l'un des rapports de maintenance,

que les fusils BSA et Parker-Hale nécessiteraient chacun une formation spéciale des armuriers des unités,

alors que le fusil RSAF devait de toute façon être bien couvert par la formation déjà nécessairement associée à l'introduction du SA80 L85A1 comme nouveau fusil de service.

En effet, de nombreuses pièces seraient partagées à la fois par l'arme de service et la carabine cadet,

réaliser une économie significative en termes de pièces de rechange et d'entretien.

Une photographie du rapport illustrait le fusil démonté.

Nous sommes en mesure, grâce à l'accès aux archives des manèges royaux, de montrer les

COPYRIGHT "Facilité de MaintenanceRapport " résultant des essais de 1985 des trois dernières propositions des six fusils soumis à l'origine.

Les deux autres fusils, autres que le fusil RSAF Enfield Cadet, étaient les fusils BSA et Parker-Hale Prototype Cadet.

Le rapport volumineux se présente sous la forme d'un PDF à pages mobiles dont le chargement peut prendre quelques instants.

Une version équivalente du L86A1 LSW (Light Support Weapon) a également été fabriquée. Le LSW standard est équipé d'un canon plus long et d'un bi-pod.

La version non semi-automatique n'a été vendue que sur le marché commercial et n'a pas été adoptée par le gouvernement britannique pour une utilisation en service.

Ci-dessous, vaguement décrit comme un fusil d'entraînement, en termes de terrain de parade au moins, le fusil désactivé DP (Drill Purpose),

ce dernier jour équivalent aux fusils L59A1 et A2 DP des années 1970.

La nomenclature officielle de ce fusil est le ' L103A1 '

Ci-dessous, le côté gauche du fusil.

Ironiquement, ces fusils DP comme illustré ci-dessus, et certains fusils squelettés comme dans la section suivante,

n'ont généralement été "désactivés" qu'à un niveau militairement acceptable.

Certaines armes squelettes de démonstration d'armuriers ont été spécialement fabriquées en tant que telles,

et ceux-ci peuvent être acceptables en tant qu'articles désactivés de spécification civile

ceux convertis à partir d'armes réelles ne le seront probablement pas.

Toute arme à feu de ce dernier type acquise par des collectionneurs civils doit être détenue

en vertu de leurs certificats d'armes à feu, et il n'est pas possible qu'ils soient librement détenus par le grand public.

La vente publique n'est légale que pour les armes désactivées qui sont passées par les bancs d'épreuves de Londres ou de Birmingham,

et délivrés avec un certificat qui confirme leur désactivation pour répondre aux spécifications actuellement requises.

Alors que les armes squelettées ont généralement été si fortement découpées qu'il est très peu probable qu'il soit possible de les ressusciter,

ce n'est pas le cas de certains bras de forage, qui peuvent parfois être remis en état de marche

par le remplacement de pièces et des modifications mineures réalisables par des ingénieurs compétents ayant peu de scrupules.

Fusils L103A1 conservés dans les magasins de l'unité des cadets qui n'étaient pas tenus de respecter

les niveaux de sécurité nécessaires pour détenir des armes à feu réelles se sont révélés problématiques.

Un de ces magasins a été cambriolé en mai 2018 et plusieurs fusils DP SA80 volés.

Ceux-ci ont été récupérés par la police, mais le résultat a été le retrait du stockage inapproprié d'un grand nombre

du stock total d'environ dix mille de ces armes soit pour le stockage dans des installations sécurisées alternatives

ou l'examen de leur spécification, ou peut-être les deux.

Un article relativement précis sur le sujet est paru dans le Daily Telegraph du 27. Mars 2019.

Les faits ci-dessus concernant les armes désactivées et les « nouvelles » qui

Les « fusils dits de forage » militaires ne répondent pas aux spécifications de désactivation du ministère de l'Intérieur civil, ce n'est pas nouveau,

ceux-ci sont de notoriété publique auprès des sections compétentes de la police et du ministère de l'Intérieur, du ministère de la Défense et des concessionnaires civils depuis de nombreuses années.

Pour la formation des armuriers, et pour les armuriers et les instructeurs pour former les recrues au maniement du fusil, un modèle squeletté a été produit.

Sur le côté droit du puits de magazine, dans un plat en retrait de 4 cm de long x 0,8 de large, aux extrémités arrondies, le mot "SKELETON" est gravé.

Les rails de raidissement pressés des sections supérieure et inférieure du corps

sont chacun gravés de "5.56 MM SKELETONISED RIFLE".

Il n'y a donc pas à confondre ce bras avec une arme opérationnelle, même en ignorant les nombreuses ouvertures découpées peintes en rouge !

Ci-dessous, une image du fusil squelette SA80 avec son équipement associé,

y compris le clip de chargement de munitions, la baïonnette, un monopode et les types de chargeurs en acier et en plastique.

En 2009, le déclassement des fusils L98A1 a commencé et, sur une assez longue période,

ceux-ci ont été lentement remplacés par le modèle L98A2 mis à jour.

Le nouveau fusil diffère peu de l'original, la principale différence étant la mise à niveau de l'action en semi-automatique ou à chargement automatique.

Ainsi, le tireur n'a plus besoin de faire tourner la poignée d'armement pour le prochain coup.

Cependant, l'option de tir sélectif et entièrement automatique du fusil de service L85A2 n'est pas disponible, le système de gaz correspondant et le levier sélecteur entièrement automatique n'étant pas installés.

Le L98A2 n'est toujours livré qu'avec des viseurs en fer, et l'élément tritium dans le viseur du L85A2 est supprimé.

Le viseur optique SuSat n'a normalement pas été délivré pour la formation des cadets avec l'un des fusils L98A1 et L98A2.

Kit de conversion L41A1 (Heckler & amp Koch) .22RF pour l'arme individuelle L85A1/2 (SA80)

.

En mai 2021, il a été rapporté dans Jane's Defence Review que Heckler & amp Koch convertissaient des fusils SA80 obsolètes en fusils d'entraînement .22LR à l'aide des récepteurs SA80 A1. Les unités d'adaptation L41A1 sont retirées, ainsi que les fusils L98A1 de 5,56 mm.

Il est entendu que la configuration des fusils à percussion annulaire .22 nouvellement convertis sera plus ou moins celle de l'arme de service L85A2, et qu'elle fonctionnera efficacement avec des composants d'action similaires à ceux précédemment conçus pour le système d'adaptateur L41A1.

Le fusil sera à chargement automatique et utilisera le même chargeur que celui indiqué dans les détails de l'adaptateur ci-dessus.

La nomenclature du nouveau fusil n'a pas encore été annoncée.

De plus amples détails peuvent être obtenus en vous abonnant à Jane's Defence Review

auquel cliquer sur le lien ci-dessus vous mènera.

Dans le domaine public sont les documents pour l'attribution du marché

pour la modification des armes légères de soutien SA80.

Celle-ci est présentée sur une période de trois ans, avec des livraisons entre septembre 2020

et à la même date en 2023, pour un coût de 425 000 £.

L'avis se présente sous la forme d'un document à pages mobiles avec recherche de texte et dont le chargement peut prendre quelques instants.

Appuyez deux fois ou cliquez pour un affichage en pleine page.

Les versions d'entraînement restantes du SA80 à couvrir ici sont celles utilisées pour la pratique sur les champs de tir électroniques d'intérieur,

et pour les exercices laser en direct en plein air.

Le premier est le Ferranti conçu et fourni

Ici illustré dans une brochure.

Un fusil utilisé pour ce système est illustré ci-dessous et a manifestement été utilisé sur la « Lane 5 » de la configuration du champ de tir.

Fondamentalement, le fusil ressemble extérieurement exactement à un L85A1, sauf qu'il y a un stylo laser boulonné à l'avant du bloc de gaz, qui a un bouchon factice.

Il y a aussi un grand trou dans le garde-main RHS pour permettre à une compagnie aérienne d'être attachée pour alimenter le fonctionnement pneumatique. Il y a aussi des fentes sur le corps où les soudures de l'extension du canon ont été fraisées, et des vis supplémentaires ont été ajoutées pour fixer les nouvelles pièces internes.

Le canon est solide et relié à un ensemble cylindre à gaz pour le fonctionnement pneumatique.


Le loquet de sécurité et la gâchette fonctionnent, mais le mécanisme à l'intérieur est assez différent et possède divers contacts électroniques, tout comme le levier de changement.

Un magasin normal peut être installé mais les cartouches ne peuvent pas être alimentées ou extraites car les pièces pneumatiques gênent.

Le « boulon » et le couvercle d'éjection fonctionnent, mais le premier n'est qu'un mannequin qui n'a l'air qu'à l'extérieur.

L'étiquetage sur la crosse donne clairement le type de fusil "SA80", ce qui est vraisemblablement le numéro de dessin Ferranti,

et le numéro de série du fusil, ainsi que l'adresse Stockport de Ferranti dans les Midlands.

Une brève description du système était fournie dans la brochure de l'entreprise.

Le texte de la brochure est copié ici pour plus de clarté.

"FerrantiEntraîneur SMART pour armes légères


Le Ferranti SMART Small Arms Trainer a été décrit comme l'entraîneur de fusil le plus avancé au monde et comprend jusqu'à 10 postes de stagiaire comprenant chacun un fusil en service modifié, un moniteur haute résolution, des protège-oreilles et une console d'instructeur centralisée. Le poste de l'instructeur contient un moniteur de données, un moniteur d'exercice, un clavier, un microphone, un générateur graphique et l'ordinateur du système.
Les armes utilisées avec SMART sont des carabines de service adaptées équipées d'un crayon optique, de capteurs de maniement et d'un simulateur de recul (à air comprimé). Les stagiaires peuvent tirer à plat ventre. à genoux ou debout. Le ciblage des stagiaires est généré par
infographie et affiché sur un écran élevé (es-ofuni:3n moniteur à environ 700 nm du museau de la rainure. , groupement, mise à zéro. champ de tir, champ de tir électrique. champ de cible mobile. champ de combat rapproché. application du feu, entraînement annuel d'essai d'arme et entraînement de tir de compétition La cible point de visée permet à l'instructeur et à l'élève de suivre le point de ce dernier de visée avant, pendant et après le tir et agit comme un excellent outil de diagnostic. Toutes les actions et performances du stagiaire sont surveillées par l'instructeur à partir de la console centrale à partir de laquelle il initie et contrôle toutes les pratiques de tir. L'instructeur a accès aux enregistrements des points d'impact , point d'impact moyen, cercles de regroupement, analyse hit/miss et scores pour chaque stagiaire.

Ci-dessous, les composants de la carabine démontés, à l'exception des pièces de crosse en composite.

Les deux tuyaux pour l'alimentation en air comprimé et le connecteur multipôle pour l'affichage, etc., ont bien sûr été débranchés.
Les composants internes sont totalement différents de ceux de l'arme réelle, les seuls communs semblant être la gâchette, le loquet de chargeur et le loquet de sécurité. Le canon est solide et il n'y a aucune des pièces d'origine "à pression". Le couvercle supérieur abrite une nouvelle extension de canon sans aucun évidement de verrouillage et le guide de la goupille de came a été retiré. Dans l'ensemble, c'est un système assez complexe qui aurait été coûteux à produire.

Avec nos remerciements à N.T. pour fournir ces informations SMART.

De plus amples détails apparaîtront sur cette page en temps voulu.

En attendant, consultez le précédent kit de conversion équivalent L12A1 pour le reflex FN

le fusil No.4 et le fusil FN-SLR et le précurseur EM2 Bulldog du fusil SA-80 actuel,


Contenu

Développement

L'histoire du système remonte à la fin des années 1940, lorsqu'un programme ambitieux de développement d'une nouvelle cartouche et d'une nouvelle classe de fusil a été lancé au Royaume-Uni sur la base de l'expérience de combat tirée de la Seconde Guerre mondiale. Deux prototypes de 7 mm ont été construits dans une configuration bullpup, désignés EM-1 et EM-2. Lorsque l'OTAN a adopté la cartouche de 7,62 x 51 mm comme calibre standard pour ses fusils de service, le développement ultérieur de ces fusils a été interrompu (l'armée britannique a choisi d'adopter le fusil semi-automatique L1A1 SLR de 7,62 mm, qui est une version sous licence du FN FAL belge).

En 1969, l'usine d'Enfield a commencé à travailler sur une toute nouvelle famille d'armes, chambrées dans une nouvelle cartouche intermédiaire britannique de 4,85 x 49 mm. Alors que la famille d'armes expérimentales était très différente de l'EM-2 en termes de conception interne et de méthodes de construction, sa configuration bullpup avec un viseur optique a clairement influencé la conception de ce qui allait devenir le SA80. Le système devait être composé de deux armes : une carabine individuelle, la carabine XL64E5 et une arme légère d'appui connue sous le nom de mitrailleuse légère XL65E4.

La construction en tôle et la conception du boulon, du porte-boulon, des tiges de guidage, du système de gaz et du démontage de l'arme ont montré de fortes similitudes avec l'Armalite AR-18 qui a été fabriqué sous licence de 1975 à 1983 par la Sterling Armaments Company de Dagenham, Essex, [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] et qui avait été testé par le ministère de la Défense britannique en 1966 et 1969 [ 5 ] . Pendant le développement du SA-80, une conversion bullpup a été faite d'un AR-18 et d'un Stoner 63 à Enfield. [ 6 ] [ 7 ]

Techniquement, au milieu des années 1970, la cartouche de 4,85 x 49 mm était considérée comme supérieure à la version alors existante de la cartouche M193 de 5,56 mm utilisée par les États-Unis (pour le M16/M16A1) et par d'autres forces. (C'était l'opinion exprimée par les membres de l'équipe d'essais lors de la démonstration du prototype XL64E5 à la British Army School of Infantry à Warminster.) Il convient de noter que le développement des munitions pour armes légères a une durée de vie longue et continue et il a été estimé par les essais spécialistes d'Enfield que cette arme serait finalement supérieure dans la configuration de 4,85 mm. Pour la cartouche de 4,85 mm, le propulseur et le projectile étaient au début de leurs courbes de développement respectives. De plus, poids pour poids, plus de cartouches pouvaient être transportées par un soldat individuel - un avantage considérable sur le champ de bataille. Il a été considéré comme probable à l'époque que l'argument en faveur de la norme de 5,56 mm au sein de l'OTAN avait plus à voir avec les aspects économiques impliqués. Au cours de la durée de vie d'un type d'arme légère, beaucoup plus d'argent est dépensé pour les munitions que pour les armes elles-mêmes. Si les partisans du 5,56 mm avaient perdu l'argument en faveur d'un obus britannique de 4,85 mm, l'impact économique aurait été très important et la pression politique a sans aucun doute joué un rôle dans la décision finale.

En 1976, les prototypes étaient prêts à subir des essais. Cependant, après la décision de l'OTAN de standardiser les munitions parmi ses membres, les ingénieurs d'Enfield ont re-chambre les fusils à la cartouche américaine 5,56x45 mm M193. La version 5,56 mm nouvellement redessinée du XL64E5 est devenue connue sous le nom de XL70E3. Le XL68 pour gaucher a également été re-chambreé en 5,56x45 mm en tant que XL78. La variante d'arme de support légère de 5,56 mm, le XL73E3, développée à partir du XL65E4, a été remarquée pour l'extension du récepteur sur toute la longueur avec le bipied sous le museau indiquant désormais le type. [ 8 ]

Le développement ultérieur de la série de pré-production initiale dite "Phase A" [ 8 ] a conduit aux XL85 et XL86. Alors que les XL85E1 et XL86E1 ont finalement été adoptés comme L85 et L86 respectivement, un certain nombre de modèles de test supplémentaires ont été produits. Les XL85E2 et XL86E2 ont été conçus selon une norme de construction alternative avec 12 composants différents des variantes E1, y compris des pièces du système de gaz, un boulon et un loquet de chargeur. Trois séries de variantes ont été créées pour les « Essais utilisateur environnemental ». Les variantes XL85E3 et XL86E3 ont été développées avec 24 pièces modifiées, notamment un piston de sécurité en plastique. Les E4 avaient 21 pièces modifiées, aucune modification de la poignée du pistolet et un piston de sécurité en aluminium, contrairement aux variantes E3. Enfin, les variantes E5 avaient 9 pièces modifiées en plus de celles des variantes E3/E4. [ 8 ]

Production

Après avoir reçu les commentaires des utilisateurs et intégré les nombreuses modifications de conception demandées, notamment l'adaptation du fusil pour une utilisation avec la version belge SS109 plus lourde de la cartouche 5,56x45 mm et l'amélioration de la fiabilité, le système d'arme a été accepté en service dans l'armée britannique en 1985 sous le nom de SA80. . La famille SA80 se composait à l'origine de la L85A1 IW (Arme Individuelle) et le L86A1 LSW (Arme de soutien légère). Le premier fusil a été remis le 2 octobre 1985 au sergent Gary Gavin, un homme de 26 ans du Worcestershire et Sherwood Foresters. [ 9 ]

La famille SA80 a été conçue et produite (jusqu'en 1988) par la Royal Small Arms Factory à Enfield Lock. En 1988, la production du fusil a été transférée à la Royal Ordnance's Nottingham Small Arms Facility (plus tard British Aerospace, Royal Ordnance maintenant BAE Systems Land Systems Munitions).

En 1994, la production a été officiellement achevée. Plus de 350 000 fusils L85A1 et mitrailleuses légères L86A1 avaient été fabriqués pour le Royaume-Uni. Ils sont également utilisés avec la Force de défense jamaïcaine. [ dix ]


Production

Après avoir reçu les commentaires des utilisateurs et intégré les nombreuses modifications de conception demandées, notamment l'adaptation du fusil pour une utilisation avec la version belge SS109 plus lourde de la cartouche 5,56 × 45 mm et l'amélioration de la fiabilité, le système d'arme a été accepté en service dans l'armée britannique en 1985 en tant que SA80. La famille SA80 se composait à l'origine de la L85A1 IW (Arme Individuelle) et le L86A1 LSW (Arme de soutien légère). Le premier fusil a été remis le 2 octobre 1985 au sergent Gary Gavin, un homme de 26 ans du Worcestershire et Sherwood Foresters.

La famille SA80 a été conçue et produite (jusqu'en 1988) par la Royal Small Arms Factory à Enfield Lock. En 1988, la production du fusil a été transférée à la Royal Ordnance‘s Nottingham Small Arms Facility (plus tard British Aerospace, Royal Ordnance maintenant BAE Systems Land & Armaments).

En 1994, la production est officiellement terminée. Plus de 350 000 fusils L85A1 et mitrailleuses légères L86A1 avaient été fabriqués pour le Royaume-Uni. Ils sont également utilisés avec la Jamaica Defence Force et le Royal Bermuda Regiment.


Chambré en .22 LR, ce fusil cible à verrou de Savage Arms remplacera le L98A2 qui est une variante à tir annulaire du SA80 pour les cadets de l'armée. Le boulon a été retiré sur le fusil sur la photo. Il prendra le nom de n°9.

Cette entrée a été publiée le dimanche 6 mars 2016 à 11:00 et classée dans International, IWA, armes. Vous pouvez suivre toutes les réponses à cette entrée via le flux RSS 2.0. Les commentaires ainsi que les pings sont actuellement fermés.

17 réponses à “IWA – Nouveau fusil de cadet de l'armée britannique de Savage Arms”

Le fusil L98A2 Cadet GP, pour lui donner son nom complet du dimanche, est une variante du système SA80 qui mesure 5,56 mm comme le L85A2, mais contrairement à lui, il n'a pas l'option automatique.

Ceci remplace le fusil de cadet No8 .22 qui est ce que les cadets de l'armée utilisent comme étape entre les carabines à air comprimé et le L98A2…

BTW, par les cadets de l'Armée, je fais référence aux membres d'une organisation de jeunes parrainée par l'armée, la Force des cadets de l'Armée, bien que membres du CCF, la Force combinée des cadets obtiendra également le numéro 9.

La tranche d'âge d'ACF est de 12 à 18 ans.

C'est un peu effronté de Savage Arms de l'appeler le nouveau fusil d'entraînement du Royaume-Uni, devrait être britannique, l'armée quand c'est pour les forces de cadets

J'allais dire! Le L98A2 n'est certainement pas à percussion annulaire. C'est drôle qu'ils appellent ce fusil, n ° 9 : nous n'utilisons plus cette nomenclature, et il existe déjà un fusil n ° 9 (deux en fait).

Vous connaissez le monde des cadets, parce que cela n'a aucun sens, cela a du sens, je suis sûr d'avoir lu un dossier qui disait quelque chose à côté de la ligne de car il sera sans aucun doute appelé le n ° 9 qui est ce que nous 8217je vais l'appeler….


Et leurs antécédents et dérivés Parker-Hale

Le fusil L81A1 est issu du fusil cible 1200 TX de Parker-Hale, construit sur une action Mauser 98.

Cependant, le L81A1, également connu sous le nom de Parker-Hale Model 83, n'a été introduit qu'en 1983.

Annoncé dans Alfred. Le catalogue 1970 de J. Parker, la première marque de 1200TX est montré ci-dessous.

En commun avec le fusil L81A1, le 1200TX avait un chargeur intégré à cinq cartouches.

La configuration était similaire à celle utilisée à l'origine sur le Pattern '14 ou le Enfield Rifle No.3.

Malheureusement, alors que le 1200TX jouissait d'une bonne réputation dans le monde du tir sur cible civil, après son introduction en 1983, le L81A1 s'est avéré avoir de graves défauts.

Pour des raisons jamais pleinement expliquées publiquement, dix ans après les actions utilisées se sont avérées faibles, la fracturation s'étant ajoutée à cela, les barils avaient montré une propension au bombement.

Le fusil a été nécessairement retiré, et un remplaçant a mis du temps à se rendre aux unités de cadets qui ont perdu leurs L81A1.

Le L81A2 n'est apparu qu'en 1999 et, entre-temps, les unités utilisaient le L98A1 GP Cadet Rifle, qui avait été introduit en 1987,

et était la version à traction directe des services d'armes individuelles, le L85A1, plus connu sous le nom de SA80, qui a été mis en service en 1985.

Le problématique L85A1 a été remplacé par le L85A2 en 2001, après que des modifications à la conception aient été apportées par Heckler & Koch.

En 1970, le fusil 1200TX est naturellement apparu dans le propre catalogue de Parker-Hale.

Dans leur catalogue de 1973, ils ont également inclus une liste de pièces utiles et un dessin « éclaté » des trois séries de fusils dont celui du modèle 1200.

Aussi, en 1970, est venu le fusil cible Parker-Hale T4. Un modèle construit sur l'action de fusil Lee-Enfield No.4 dans sa forme de calibre 7,62 mm OTAN.

Les marquages ​​du canon sont indiqués ci-dessous.

.

L'héritage du fusil Lee-Enfield No.4 du T4 est parfaitement évident dans les quatre images suivantes.

Le bas Monte-Carlo donne un aspect fusil presque sportif.

Le chargeur de cartouches carré de 7,62 mm est clairement illustré ci-dessus.

Ces magazines sont devenus assez rares, et les originaux sont très recherchés,

des prix imposants qui représentent une proportion importante de la valeur actuelle d'un fusil complet.

Equipé d'un rail d'accessoires, auquel peuvent être ajoutés un arrêt manuel et un élingue-émerillon,

offre au fusil une configuration de fusil cible réalisable.

Il n'était pas rare que ces fusils soient équipés du robuste et précis A.G./A.J. Cibles Parker ou Parker-Hale,

tels que le modèle No.5 et le Twin Zero 4/47 cible ce dernier sur cet exemple.

Leur célèbre viseur à tunnel Matchmaker était un équipement courant à l'extrémité du museau.

Le T4 était encore disponible au catalogue 1973.

Une alternative plus élaborée et commercialement orientée vers le T4 de 1970 était le fusil "Excel" de Parker-Hale.

Ce modèle avait un canon spécialement sélectionné et était équipé de série du viseur arrière Twin Zero 4/47.

Tout comme le fusil Parker-Hale "Sniper", le M84, un modèle de suivi du M82

ce dernier modèle avait formé la base du fusil L81A2 qui a remplacé le L81A1 échoué.

Une critique anonyme du fusil L81A2 est récemment apparue en ligne.

Bien que nous ne citions généralement pas de telles pièces, et que l'essentiel de celle-ci soit clair,

il fournit une histoire colorée et sarcastique des fusils qui n'est peut-être pas tout à fait hors de propos.

Le L81A2 était en fait une version modifiée et raccourcie du fusil Parker-Hale M82.

" Il y a très, très longtemps, le ministère de la Défense a décidé d'adopter une carabine cible à l'usage des cadets, pour remplacer la n°4 et la SMLE pour le tir de compétition dans les forces de cadets.

Ce n'est pas terrible en soi, mais c'était plutôt l'école de pensée de Bisley.

Ils ont adopté, vers 1981[sic], un Mauser surclassé. À l'époque, ce n'était pas non plus trop terrible, bien qu'un peu dépassé, l'action étant presque identique au modèle de Mauser de 1898.

Ce fusil a été fourni par Parker-Hale, et il s'appelait le L81A1. Cela en soi, à l'époque, n'était pas non plus trop terrible.

Et puis, en 1994 (IIRC), des problèmes sont apparus - une métallurgie défectueuse a conduit à la fissuration d'un récepteur. C'est une mauvaise chose - une très très mauvaise chose. Et une chose totalement inévitable, et pas un problème signalé dans le Mauser original de 1898.

Ils ont donc tous été retirés et le tir à la cible Cadet s'est poursuivi avec le fusil L98A1 Cadet GP.

L'école de pensée de Bisley n'aimait pas cela, tous les viseurs autres que les viseurs annulaires étant une abomination avant la gamme Century, et tout autre que 7,62 mm étant impensable.

À peu près à cette époque, il est apparu que nos amis Parker-Hale allaient voir les chiens (où avons-nous déjà entendu cela ?)

Ainsi, une étincelle brillante au ministère de la Défense a décidé que Parker-Hale "concevrait" les fusils pour qu'ils soient "plus sûrs".

Après environ 6 ans (IIRC), le nouveau L81A2 entièrement chantant et dansant est apparu. Il contenait les excellentes caractéristiques suivantes :

* Le canon était trop court (26 ") pour un tir sérieux à longue distance

* Étant donné que les cadets sont prétendument petits, le stock est trop court pour que beaucoup d'entre eux approchent de la taille normale. La crosse pourrait être allongée avec des entretoises, mais pas nécessairement assez pour bon nombre des grands cadets susmentionnés.

* Le fusil était mal parkerisé, et rouillé au moindre soupçon d'humidité

* La literie a été faite à partir d'un composé douteux, qui rouille également au moindre soupçon d'eau

* Les parois du récepteur étaient plusieurs fois plus épaisses que nécessaire

* Les viseurs étaient mal conçus et devaient être serrés avec précision - ce couple est perdu en cas de recul répété et peut conduire à un besoin de remise à zéro. L'échelle de dérive ne peut pas être lue depuis la position couchée.

* Les boulons ont été recyclés à partir des anciens L81 et sont donc d'une conception obsolète, ce qui entraîne un temps de verrouillage nettement plus long que les autres conceptions modernes

* Étant donné que 10% des personnes sont gauchers, le stock était ambidextre, ce qui le rend également mauvais pour les deux.

* Le peigne à joues était trop bas pour le travail

* Le fusil ne pouvait être sorti de sa literie pour le séchage (nécessaire après un tir humide) que par Parker-Hale (maintenant ABRO, puisque PH plié), et non aux unités (pas même par les armuriers ou le personnel adulte - c'est un chose exceptionnellement facile à faire - j'ai appris à des jeunes de 16 ans à le faire)

* Coût environ 1800 livres sterling (on m'a dit) par unité une fois qu'un autre rappel (soi-disant pour trier les vues - mais rien n'avait changé et ils étaient toujours aussi merdiques) avait été pris en compte


Une version civile appelée "elite" avec un canon de longueur plus raisonnable, une meilleure crosse non ambidextre, mais toujours avec la même action et les mêmes vues a été commercialisée par PH à environ 1000 £ - je ne connais personne qui en ait acheté un, d'autant plus que vous pourrait acheter un Swing ou un Musgrave d'occasion qui tirera beaucoup mieux pour beaucoup moins d'argent.

Après avoir dépensé autant d'argent, ils auraient pu avoir, sur étagère, des Musgraves, ou peut-être même des RPA (c'est ce que les Cadets royaux de l'Armée canadienne ont récemment acheté) pour ce genre d'argent, et ils auraient travaillé la première fois sans problème et auraient été exactement les mêmes fusils que les tireurs de niveau international utilisent. "


Au Royaume-Uni, un exemple de fusil de forage était le fusil de forage L59A1, qui était principalement utilisé par la Force des cadets de l'armée. Les fusils sont clairement étiquetés avec une bande blanche autour de la crosse et la crosse du fusil avec les lettres DP écrit en caractères noirs gras. De plus, il peut être estampillé « DP » au-dessus du numéro de série sur le récepteur. Le fusil a été utilisé comme aide pédagogique. Une version destinée à l'exercice du fusil Cadet GP L98A1 est disponible, la carabine L103 Cadet Drill Purpose.

En Amérique, l'exercice d'exhibition à la carabine est devenu plus populaire, grâce à des équipes telles que le United States Marine Corps Silent Drill Platoon et New Guard America. Ώ] Les armes les plus populaires utilisées en Amérique sont le M1903A3 Springfield, le M1 Garand et le M14.

Actuellement, il existe trois armes principales conçues exclusivement pour les exercices d'exposition militaire. These are the DrillAmerica replica M-1 rifle offered by Glendale Inc ΐ] the Parris Manufacturing Company and Daisy replica M1903A3 Springfield drill rifle, created at the request of the United States Navy and the Mark-1 facsimile rifle, a light-weight replica weapon modeled after an M1903A3 w/ pistol grip stock.


SA80 History: L98A1 Cadet Manually-Operated Rifle

Armament Research Services (ARES) est un cabinet de conseil spécialisé en renseignement technique, offrant une expertise et des analyses à un éventail d'entités gouvernementales et non gouvernementales dans le domaine des armes et des munitions. For detailed photos of the guns in this video, don’t miss the ARES companion blog post:

The Army Cadet Force is a British quasi-military organization that acts general as a precursor to military enlistment. With the adoption of the L85A1 as the British service rifle, a manually operated copy was also developed for use by Cadets. Designated the L98A1, this rifle was built without a gas system, and had a specialized charging handle to provide more leveraged extraction than the standard bolt handle.

This L98A1 was phased out of use in 2009, being replaced with the L98A2, which is essentially an L85A2 without fully automatic capability.

If you enjoy Forgotten Weapons, check out its sister channel, InRangeTV! http://www.youtube.com/InRangeTVShow

At Forgotten Weapons I think the most interesting guns out there are the most obscure ones. I try to search out experimental and prototype weapons and show you how they work, in addition to more conventional guns that you may not have heard of before. You’re much more likely to find a video on the Cei Rigotti or Webley-Fosbery here than an AR or Glock. So, do you want to learn about something new today? Then stick around!


L98A1 Cadet Rifle - History

Royal Gurkhas on exercise with L85A1 Rifle and L86A1 LSW variants

Soldier of the 1st Battalion, The Staffordshire Regiment aiming an L85A1 fitted with a L3A1 Bayonet

Soldier of the 1st Battalion, The Staffordshire Regiment in the process of reloading an L85A1 fitted with a L3A1 Bayonet

L85A1 fitted with a L3A1 Bayonet alongside an M249 SAW

Royal Marine looking over an L85A1

US Marine firing an British soldier's L85A1

Royal Marine with an L85A1 fitted with a blank firing attachment

Royal Marine aiming an L85A1 fitted with a blank firing attachment

Royal Military Policeman with an L85A1 fitted with iron sights

Danish serviceman with an British serviceman's L85A1 fitted with iron sights

Royal Marines with L85A1s fitted with iron sights

Gunner of 20 (Commando) Battery with an L85A1 fitted with iron sights and a blank firing attachment

Guardsman of the 1st Battalion, The Irish Guards with an L85A2 during Operation Telic

Paratrooper of the 3rd Battalion, The Parachute Regiment with an L85A2 during Operation Telic

Soldier of the 2nd Battalion (Green Howards), The Yorkshire Regiment with an L85A2

Grenadier Guardsmen on ceremonial duties with L85A2s fitted with handguard and optical sight covers

Soldiers of the Worcestershire and Sherwood Foresters on guard duty at Windsor Castle with L85A2s in the Slope Arms position

Soldier of the Royal Regiment of Scotland on guard duty at Edinburgh Castle with an L85A2 in the Stand Easy position

Dutch Marine aiming a Royal Marine's L85A2

Guardsmen of the 1st Battalion, Welsh Guards with L85A2s fitted with blank firing attachments

RAF Regiment airmen with L85A2s fitted with blank firing attachments the airman at right has a version of the polymer handguard that was introduced in limited numbers during the A2 upgrade programme

Army Reserve recruits with L85A2s fitted with iron sights

Soldier of 73 Engineer Regiment with an L85A2 fitted with iron sights and a blank firing attachment

L85A2 with 2009 upgrade suite (Railed handguard replacing the polymer handguards for most operational tasks, Grip Pod, and Eclan Lightweight Day Sight (LDS))

L85A2s with both polymer handguards and railed handguards both rifles fitted with a railed handguard have Grip Pods

Royal Marine aiming an L85A2 fitted with a railed handguard

Royal Marine aiming an L85A2 fitted with iron sights and a railed handguard

Royal Marine with an L85A2 fitted with iron sights, a railed handguard, a Grip Pod, and a blank firing attachment

Gunner of the 2620 Auxillary Squadron RAF Regiment with an L85A2 fitted with a railed handguard and a Grip Pod

Royal Marine aiming an L85A2 fitted with an Advanced Combat Optical Gunsight (ACOG), a railed handguard, and a Grip Pod

Soldier of the 1st Battalion, The Royal Anglian Regiment firing an L85A2 fitted with an ACOG, a railed handguard, and a Grip Pod

Sandhurst cadet firing an L85A2 fitted with a railed handguard, a Grip Pod, and a L3A1 Bayonet

British soldier with an L85A2 fitted with an Eclan Lightweight Day Sight (LDS), a railed handguard, a Grip Pod, and a Laser Light Module (LLM)

Royal Marine with an L85A2 fitted with an Eclan LDS, a railed handguard, a Laser Light Module (LLM), and a blank firing attachment

Grenadier Guardsman with an L85A2 fitted with an Eclan LDS, a railed handguard, a Grip Pod, a Laser Light Module (LLM), and a blank firing attachment

British serviceman with an L85A2 fitted with an L123 UGL

Soldier of the 1st Battalion, The Royal Regiment of Fusiliers aiming an L85A2 fitted with an L123 Underslung Grenade Launcher (UGL)

Royal Marine aiming an L85A2 fitted with an L123 UGL during Operation Herrick

Airman of 15 Squadron RAF Regiment aiming an L85A2 fitted with an L123 UGL (including EOTech holographic sight) and a blank firing attachment

Soldier of the 2nd Battalion, The Royal Highland Fusiliers aiming an L85A2 fitted with an ACOG and an L123 UGL

L85A2 fitted with an Eclan LDS and an L123 UGL (including EOTech holographic sight and Wilcox Rapid Acquisition Aiming Module)

Soldier with the 4th Mechanised Brigade firing an L85A2 fitted with an Eclan LDS and an L123 UGL (including EOTech holographic sight)

Household Cavalry soldier with an L85A3 fitted with an Eclan Lightweight Day Sight (LDS), a new railed handguard replacing the earlier model and the polymer handguards, a Grip Pod, and a Laser Light Module (LLM)

American soldiers from the 508th Parachute Infantry Regiment with L85A3s fitted with Eclan Lightweight Day Sights, and blank firing attachments while on a joint exercise with British paratroopers AN/PEQ-15 aiming lasers replace the Laser Light Module (LLM) that would normally be fitted


L98A2

L98A2 Cadet General Purpose Rifle 5.56MMx45
TaperCadet training rifle
Place of origin Royaume-Uni
Service history
En service2009–present
Used byUnited Kingdom Cadets (CCF, SCC/MCD, ACF, ATC)
GuerresRien
Production history
DesignerHeckler & Koch
ManufacturerBAE Systems
Produit2009-Present
Caractéristiques
Poids4.9 KG
Longueur785 mm
Barrel length495 mm
Cartouche5.56 x 45 mm NATO
Caliber5.56 mm
actionGas-operated, rotating bolt
Muzzle velocity940 m/s
Effective range300 m (individual) 500 m (section)
Maximum range500 mètres
Feed system30-round detachable STANAG magazines
Sites touristiquesIron Sights

The L98A2 has now replaced the L98A1 [ 1 ] . The new rifle is very similar to the L85A1 except that the weapon is only capable of semi-automatic single shots, not fully automatic fire. Modifications by the German defence manufacturing company Heckler and Koch [citation requise] have been made to the trigger mechanism, including removing the change lever thus fixing the interceptor sear in its working position, to prevent full auto fire or unauthorised modifications to enable such.

Main Differences

The main differnces with the L98A2 rifle compared to the L98A1 are the gas parts. These parts allow the weapon to be fired Semi-Automatically, rather than single fire with the A1. Another noticeable difference is the cocking handle and the way the rifle is cocked, with the A1 the cocking handle was attached to the Bolt Carrying Assembly via an extension piece, whereas the A2's have a smaller cocking handle attached directly to the BCA which is designed specifically to be cocked with the left hand rather than the right.

Entraînement

Before using the weapon with either blank or ball ammunition, cadets receive training in the safe use of the weapon and are taught Normal Safety Precautions (NSPs). These weapon drills are assessed through weapon handling tests (WHTs) carried out as part of regular training or at the discretion of range staff.

The A2 requires the fitting of a Blank Magazine designed specifically for Blank rounds with a lip at the top of the mag to ensure that no live round can be placed into that mag. These mags are yellow.

The A2 also uses a Blank Firing Attatchment (BFA) which clips on to the flash eliminator, another Heckler and Koch Modification. This reduces the effective range of a blank round from 50m to 5m and allows the weapon to use the gas parts to automatically cock.

List of site sources >>>


Voir la vidéo: L98A2 Cadet GP Rifle Shooting 2018 Snap-Shot + Rapid Fire!!! (Janvier 2022).